Pays de la Loire

Aéroport de Notre Dame : après l'ACIPA, le SMA dissolu

26 septembre 2018 à 07h23 Par Dolorès CHARLES
Aérodrome Nantes Atlantique accès interdit (pancarte)
Crédit photo : Dom Lemonnier

La fin du Syndicat Mixte Aéroportuaire, et le départ de la Préfète de région des Pays de la Loire.

Le projet d’aéroport du grand Ouest au placard, les élus membres du Syndicat Mixte Aéroportuaire (SMA), ont voté hier sa dissolution. Mais des points restent en suspens : les compensations exemplaires attendues par les populations survolées à Bouguenais ou St-Aignan, l’élargissement du périmètre du PGS, le Plan de Gêne Sonore, et le réaménagement de Nantes-Atlantique.

[Communiqué complet]

Les élus du Grand Ouest votent la dissolution du Syndicat Mixte Aéroportuaire

"Après l’abandon du transfert de l’aéroport Nantes-Atlantique sur le site de Notre Dame des Landes par le gouvernement, les élus représentant les 20 collectivités du Grand Ouest, membres du Syndicat Mixte Aéroportuaire se sont réunis ce jour pour voter la dissolution du SMA qui devrait intervenir par décret du Préfet d’ici la fin de l’année.
Elles ont pris acte de l’engagement de l’Etat de leur rembourser les subventions d’investissement qui avaient été versées à l’Etat et au concessionnaire selon la convention de financement.
Elles demandent par ailleurs, conformément aux engagements du Premier ministre le 17 janvier dernier, que les compensations exemplaires pour les populations survolées soient à la mesure des nuisances subies ce qui n’est pas le cas aujourd’hui, et que le périmètre du Plan de Gêne Sonore soit élargi.
Enfin, l’ensemble des collectivités demande désormais à l’Etat d’assumer ses choix en mettant au débat lors de la concertation publique qui s’annonce en 2019 l’ensemble des hypothèses de réaménagement de Nantes-Atlantique pour en faire un aéroport aux conditions d’accueil, d’exploitation et d’attractivité similaires à ce qui était prévu pour l’aéroport du Grand Ouest comme s’y sont engagés le Premier ministre et la ministre des transports.

Pour Philippe Grosvalet, Président du SMA : « chaque jour qui passe montre combien le maintien sur site de l’aéroport actuel pose problème tant sur un plan sanitaire, environnemental et d’exploitation. Le gouvernement a fait un choix. A lui désormais de créer les conditions d’un développement possible de Nantes-Atlantique tout en préservant les populations des nuisances sonores et d’urbanisme avec les alternatives éventuelles qu’il envisage ».

A propos du SMA

Le syndicat mixte aéroportuaire du Grand Ouest (SMA) regroupe les 20 collectivités locales bretonnes et ligériennes investies dans le projet d’Aéroport du grand Ouest dont six participent au financement financent la plateforme et de sa desserte routière. Le SMA représente les intérêts des populations riveraines et des territoires concernés. Il participe aux instances de pilotage et de suivi du projet. Il finance les études sur les dessertes en transports collectifs de la future plateforme aéroportuaire et les études d’aménagement et de développement des territoires à proximité de l’infrastructure.
Liste des membres du SMA (en gras les financeurs de la plateforme et de la desserte routière) :

Régions : Pays de la Loire, Bretagne / Départements : Loire-Atlantique, Ille et Vilaine, Morbihan, Mayenne, Maine et Loire / Agglomérations : Nantes Métropole, CARENE, Cap Atlantique, Rennes Métropole, Angers Loire Métropole / Communautés de Communes : Estuaire et Sillon, Erdre et Gesvres, Pays d’Ancenis, Pays de Pontchâteau – Saint-Gildas des Bois, Région de Blain, Région de Nozay, Pays de Redon, Châteaubriant - Derval.

Le départ de la Préfète de Région

Agée de 66 ans, la Préfète de Région Nicole Klein prend sa retraite. Celle qui aura réussi à appliquer la décision de l’État d’abandonner le projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes partira fin novembre.

Ryanair ouvre la destination de Naples !

La compagnie Ryanair lance une nouvelle ligne entre Nantes et Naples, en Italie. Les billets sont en vente depuis hier pour cette destination desservie depuis l’aéroport, deux fois par semaine. Une ville déjà opérée en direct par Volotea... Premiers vols le 2 avril avec Ryanair. (tarif à partir de 36 euros).