Actualités sportives

Avaries en série sur le Rhum

06 novembre 2018 à 07h20 Par Katell LAGRE / Alexandra BRUNOIS
Gros temps, avaries et casses en tout genre pour les bateaux de la 11ème Transatlantique entre St-Malo et Pointe-à-Pitre.

Gros temps sur la Route du Rhum cette nuit avec des vents, de la houle et des creux qui se sont formés sur le Golfe de Gascogne… On déplore deux démâtages cette nuit… celui de l’Imoca Monin d’Isabelle Joschke.

Démâtages aussi du Class 40 Narcos : Mexico de Sam Goodchild.


La tempête a par ailleurs obligé 26 skippers à faire escale dans les ports bretons… à Roscoff, Brest, Camaret-sur-Mer, Bénodet, Concarneau ou encore Lorient. Quelques-uns pour avarie comme Jérémie Beyou sur Charal, d’autres pour se protéger de la tempête comme Jean Galfione sur Serenis Consulting.

Les premiers 24h de course ont été mouvementés avec plusieurs casses… notamment celle du leader de la course Sébastien Josse sur Edmond de Rothschild et de Thomas Coville sur Sodebo qui ont rejoint La Corogne.

En Imoca, Beyou a signalé un problème de barre sur son Charal mais pour l'instant il ne demande pas d'assistance.

Ils ont décidé d’affûter quelques réglages… Yann Guichard et ses 13 coéquipiers n’ont pas pris la route de Bret hier avec le maxi-trimaran Spindrift 2. Ils sont restés dans leur port d’attache à La Trinité-sur-Mer. Ces derniers doivent s’élancer prochainement pour le Trophée Jules Verne… le record du tour du monde à la voile, en équipage et sans escale. Mais, les conditions météos actuelles n’étant pas optimales, ils partiront pour la Cité du Ponant dans le courant de la semaine prochaine.

SUR LA GOLDEN GLOBE RACE

Le leader de la flotte partie des Sables-d'Olonne, Jean-Luc Van Den Heede, 74 ans, s'est fait coucher et a endommagé le gréement de son voilier Matmut. Le skipper n’a pas demandé assistance, il doit effectuer une réparation qui lui permettra de remonter à la voile et de se rendre à Valparaiso, au Chili, où il réalisera une réparation permanente.