Actualités régionales

Barreau de Lorient pas content

10 avril 2018 à 17h06 Par Katell LAGRE / Alexandra BRUNOIS
Crédit photo : Yann Launay

C'est une nouvelle journée Justice Morte en France. La plupart des affaires sera renvoyée dans l'Ouest.

Leur vidéo ne passe pas inaperçue, sur internet : des avocats de Lorient ont tourné leur version du fameux morceaux du groupe Trust : "Antisocial". Ils apparaissent avec leur robe d'avocat et des guitares électriques, et les paroles dénoncent le projet de réforme de la Justice, voulue par le gouvernement.

Une vidéo de 2 minutes 48 réalisée par Nicolas Leonce - Le Roux, avec 4 de ses consoeurs et confrères du barreau de Lorient :

Écouter le podcast

"Ce que l'on voulait, c'est de sensibiliser le maximum de justiciables, et le but c'est de faire passer un message à la fois humoristique et accrocheur. Il y a aussi ce côté coup de gueule, pour dire : ouvrez les yeux, regardez ce qui va se passer, pour vous justiciables, la Justice de demain sera un cauchemar.. J'ai peur que demain on soit convoqué dans une salle, que l'on ait en face de nous un écran, avec une personne qui dans cet écran vous déclarera coupable et vous infligera une peine de prison.. Ces dérives-là sont palpables, sont latentes et me font extrêmement peur."

Les 6 interprètes apparaissent dans la vidéo avec robes d'avocat et guitares électriques, mais la chanson veut aussi attirer très sérieusement l'attention sur la réforme préparée par le gouvernement. Une réforme qui entraînera la déshumanisation et la privatisation de la justice, selon les avocats lorientais. Un projet les fait particulièrement réagir : l'obligation de recourir à une médiation, dans certaines procédures, pour décharger les juges de certains dossiers. Le médiateur ne serait donc pas un magistrat, et pourra être choisi sur internet... inacceptable pour Elodie Grelot, avocate au barreau de Lorient, co-auteur du morceau "Antijustice".

Écouter le podcast
"Demain, à travers ces services de médiation, en fonction de votre problématique, que vous entrerez sur internet, ils vous donneront une solution, ou vous diront que votre demande n'est pas recevable en justice.. Ce ne sera pas un homme ou une femme qui se sera penché sur votre dossier, mais des bases de données, un ordinateur..."

Autre projet dénoncé comme une fausse bonne idée par les avocats lorientais : la création des tribunaux criminels départementaux, pour décharger les cours d'assises de la moitié des dossiers qu'elles traitent.. Un système dangereux aux yeux de Nicolas Leonce - Le Roux :

Écouter le podcast
"Le tribunal criminel jugera les crimes au même titre que les cours d'assises, sauf qu'il n'y aura pas de jurés dans un tribunal criminel, et qu'il sera réservé à certains crimes considérés, ou dits les "moins graves", au titre desquels on peut retrouver les viols... Cela créera finalement une justice à deux vitesses, avec une victime qui dans certains cas aura droit à un vrai procès d'assises, avec des jurés, et dans un autre cas une victime que l'on conséidérera comme un peu moins victime, ce qui est parfaitement atroce comme manière de voir les choses, et qui aura droit à une cour d'assises au rabais, à un tribunal criminel sans jurés..."


Nicolas Leonce Le Roux et Elodie Grelot seront aujourd'hui à Paris, avec une trentaine d'avocats lorientais, pour la manifestation nationale contre la réforme de la Justice. Des avocats de toute la France, mais aussi des magistrats, des greffiers, se sont donné rendez-vous à 13h place du Châtelet pour défiler.

Reportage de Yann Launay.

LE CLIP DES AVOCATS DE LORIENT