Actualités sportives

Dégradations et tags anti-Kita à La Beaujoire à Nantes

02 juin 2018 à 15h17 Par Fabien GONZALES
Crédit photo : FC Nantes

La boutique du FC Nantes, les murs du stade de la Beaujoire ainsi que le Pavillon ont été tagués ces dernières heures. Au coeur des messages : le président du club et le projet de Yellopark.

Mauvaise surprise au stade de la Beaujoire ce dimanche matin. L'enceinte accueille ce samedi "les Petits Princes du Hand", mais en arrivant des tags ont été découverts sur la boutique du club, le Pavillon et plusieurs murs du stade nantais. Dans l'ensemble, ce sont des slogans hostiles au président Waldemar Kita et au projet Yellopark (un projet comprenant la construction d'un stade destiné à remplacer la Beaujoire, et qui n'est pas du goût de certains supporters). "Casse toi Kita", "Tu ne seras jamais tranquille", "La rénovation... ou la mort...", "Trop d'erreurs, maintenant la mort"  : voici quelques exemples de messages taggés sur le site.

Le club du FC Nantes a réagi dans un communiqué :

Le FC Nantes est consterné par une telle violence alors qu'il ouvre ses portes aux enfants et familles pour un moment festif.

Ces actes sont comme le signe d'un dialogue impossible avec une opposition, qui n'hésite pas à dégrader les biens du Club, à invectiver les dirigeants et même aujourd'hui à prononcer des menaces de mort. Face à ces événements, il rappelle qu'il ne peut pas être concevable de dialoguer avec des personnes ou des groupuscules qui le menacent de la sorte.

Le FC Nantes, ses salariés et ses supporters authentiques sont saisis et même choqués par le contraste entre cette violence et l'accueil qui est proposé aux familles, par le fossé qui sépare l'état d'esprit qui anime cette rencontre et celui des auteurs de ces tags.

Le FCN espère que les auteurs de ces menaces sauront revenir à la raison et rejoindre le débat d'idées et le dialogue permanent qu'il souhaite instaurer à la suite de la Concertation préalable conduite par la CNDP. Cependant, devant la gravité des faits, le Club va déposer plainte et demander l'ouverture d'une enquête.

La Direction et le personnel du FC Nantes

Photos