Des élus du 44 demandent la reconnaissance de l’Etat palestinien

Archives manifestation pour le peuple palestinien
07 décembre 2017
Par Dolorès CHARLES
Des élus de Loire-Atlantique interpellent le Président Macron : « Utilisons le droit et la diplomatie pour reconnaître l’Etat palestinien »

Après leur voyage en Palestine la semaine passée, des élus de Loire-Atlantique dont le président du Département Philippe Grosvalet, et les maires de Bouvron, Rezé ou Orvault… demandent au Président de la République Emmanuel Macron de reconnaître l’Etat palestinien. Une demande alors que le président américain Donald Trump vient de reconnaître Jérusalem comme capitale de l'Etat d'Israël, l'ambassade US va déménager de Tel-Aviv.

La Loire-Atlantique renforcera ses coopérations avec le peuple palestinien et aussi ses actions pour promouvoir la solution diplomatique et le respect du droit international.

Le communiqué complet du Département de Loire-Atlantique :

"De retour de Palestine, des élus de Loire-Atlantique demandent au Président de la République de reconnaître l’Etat palestinien :
« Alors que nous revenons de Palestine, où nous menions la semaine dernière une délégation d’élus pour engager des coopérations avec les territoires palestiniens, l’annonce de Donald Trump sonne comme un coup de tonnerre. En projetant de déplacer l’ambassade des États-Unis à Jérusalem, le président américain commet une faute historique qui pourrait rompre définitivement avec l’espoir d’une paix durable dans cette partie du globe. En tournant le dos au droit international, la première puissance mondiale prendrait délibérément la responsabilité de déclencher un conflit dont nul ne peut prédire les conséquences pour la Palestine, Israël et le reste du monde.

Face à ce risque sans précédent, la France et les Français ne peuvent rester silencieux. Chacun, à son niveau, doit pouvoir alerter, interpeller et agir. C’est ce que nous faisons chaque jour dans nos territoires où des coopérations se nouent avec le peuple palestinien. C’est ce que nous continuerons, demain, en intensifiant nos actions pour promouvoir la solution diplomatique et le respect du droit international.

Mais la mobilisation des territoires seuls ne sera pas suffisante. Face à la menace que fait peser Donald Trump sur le peuple palestinien, il est capital que la France réaffirme son attachement à la création de deux Etats égaux et pacifiques. Face à l’imminence d’un embrasement, il est temps que la France reconnaisse officiellement l’Etat palestinien pour lui assurer une protection autant diplomatique que symbolique.

En décembre 2014, l’Assemblée nationale, puis le Sénat, ont émis un avis favorable à la reconnaissance d’un Etat de Palestine par un vote de parlementaires de toutes tendances politiques. Monsieur le Président, la France ne peut rester spectatrice d’une tragédie à venir. Si les États Unis devaient reconnaître unilatéralement Jérusalem comme capitale de l’Etat d’Israël, utilisons le droit et la diplomatie, pour reconnaître l’Etat Palestinien.

Dans cette démarche, vous pourrez compter sur le soutien sans faille des élus de la République pour le respect du droit international et la reconnaissance d’un Etat palestinien. »

Philippe Grosvalet, président du Département de Loire-Atlantique
Gérard Allard, maire de Rezé
Karine Paviza, maire de Geneston
Joseph Parpaillon, maire d’Orvault
Bernard Lebeau, maire de Plessé
Marcel Verger, maire de Bouvron
Fanny Sallé, conseillère départementale
Erwan Bouvais, conseiller départemental
Gildas Salaün, conseiller municipal de Nantes."