Pays de la Loire

Hommage à Jean Monnier, à Angers

28 octobre 2018 à 14h14 Par Dolorès CHARLES
Le Château d'Angers
Crédit photo : Hit west (archives)

Les réactions se multiplient à l'annonce de la mort de Jean Monnier, l'ancien maire d'Angers. Un hommage lui sera rendu lundi soir, en ouverture du conseil municipal.

Un hommage sera rendu lundi soir (18h) au Conseil municipal d’Angers, à l’ancien maire de la Ville Jean Monnier, entre 1977 et 1998. « Il fut un maire bâtisseur et visionnaire » pour le maire actuel Christophe Béchu, qui propose depuis samedi dans l'ancienne mairie un registre de condoléances, à la disposition des Angevins. Jean Monnier est mort à l’âge de 88 ans.

La cérémonie religieuse sera célébrée demain à 14 heures, en la cathédrale Saint-Maurice d'Angers, suivie de la crémation dans l'intimité familiale.

Les principales réactions politiques

[Communiqué du maire Christophe Béchu]

"C’est avec une très vive émotion et une immense tristesse que j’ai appris ce matin le décès de Jean Monnier, ancien maire d’Angers.
A son épouse, à ses enfants, à ses proches, je veux présenter au nom de tous les Angevins nos condoléances attristées et leur dire qu’en ce moment douloureux nos pensées émues sont pour eux.
Jean Monnier a été un maire qui aimait passionnément Angers, sa ville, qu’il contribua à transformer et à façonner tout au long de ses mandats,.
Jean Monnier fut un maire bâtisseur et innovant. C’était un visionnaire qui permit à Angers de relever les défis qui se dressaient devant elle dans les années 80 et 90. Nous en sommes aujourd’hui encore les témoins privilégiés.
Jean Monnier était un homme de convictions, sur lesquelles jamais il ne transigeait, notamment quand il s’agissait de solidarité et de venir en aide aux populations les plus fragiles. Jean Monnier était un patron exigeant mais, en tant que maire et président du District, il était aussi un homme et un élu bienveillant qui savait fédérer les énergies autour de lui.
Aujourd’hui, les Angevins sont tristes car ils ont perdu plus que leur ancien maire, ils ont perdu celui qui incarnait leur ville, leur territoire et défendait leurs intérêts avec passion. Dès l’annonce de la mort de Jean Monnier, j’ai demandé à ce que les drapeaux présents sur l’ensemble des bâtiments municipaux de la Ville d’Angers soient mis en berne.
Les Angevins qui le souhaitent pourront signer un registre de condoléances à partir de demain samedi (à partir de 14 h) et dimanche (de 10 h à 18 h) dans l’ancien hôtel de ville. Un hommage à Jean Monnier sera rendu lundi à l’occasion du conseil municipal."

Le président du Département de Maine-et-loire, Christian Gillet (UDI) parle d'un "homme de terrain et de conviction, il restera pour beaucoup un modèle de travail et de dévouement".

Les socialistes saluent son parcours syndical et militant

"Jean Monnier fut un maire remarquable qui aura marqué Angers et les Angevins. De 1977 à 1998, il a tracé un sillon que les maires ont ensuite prolongé pour faire d’Angers la ville qu’elle est aujourd’hui. Il a consacré son engagement politique à sa ville, une ville qu’il a su transformer pendant ses mandats. Il a mené avec ses équipes et avec les services un travail de longue haleine pour faire d’Angers la ville dynamique qu’elle est aujourd’hui. Ville de province, elle est devenue une ville de congrès, avec le centre des congrès qui reste l’une de ses réalisations phares. Angers est aussi devenue une ville reconnue à l’international, avec sa politique volontaire pour développer les jumelages et en particulier la coopération avec Bamako qui lui tenait à coeur.
Par son engagement d’abord syndical et militant puis ensuite politique, il a su faire vivre à Angers les valeurs d’une gauche humaniste. Il a su créer la surprise en 1977 en réussissant le rassemblement et l’unité de la Gauche : pendant de longues années, le « Monniérisme » a été un modèle pour celles et ceux qui s‘investissaient politiquement dans notre ville. Ainsi, il aura profondément marqué l’histoire politique de notre territoire et participé à l’histoire du Socialisme à Angers. Son soutien à des personnalités angevines de droite ne change rien à la qualité de son héritage."

Meriem BABA, Daniel GAUTREAU et Antony TAILLEFAIT
Première et Premiers Secrétaires fédéraux (PS)

[Communiqué des élu-e-s du groupe Aimer Angers]

"Jean Monnier restera incontestablement dans la mémoire dans Angevin-e-s comme cet homme de gauche qui a fait entrer Angers dans une nouvelle ère. En 21 ans de mandat il aura construit et consolidé les bases de ce qui fait la force et la richesse de notre ville : ses valeurs de solidarités et d’humanisme, la richesse de sa vie associative, la vitalité de sa vie culturelle et sportive, la capacité à porter des projets à l’échelle d’une agglomération.
Quels que soient les chemins différents que nous avons pris, cela ne remet en cause ni son passé syndical, ni son passé municipal. Toutes celles et tous ceux qui l’ont côtoyé n’oublieront pas son franc-parler, la force de ses engagements et les réalisations qu’il a impulsées pour Angers. Sachons collectivement en être fiers et dignes.
Nous nous associons à la tristesse des Angevin-e-s et adressons à sa famille nos plus sincères condoléances."