Pays de la Loire

La rentrée des ligériens, et le président à Laval

03 septembre 2018 à 06h50 Par Dolorès CHARLES
Le Lycée Notre Dame de Rezé
Crédit photo : Dolorès Charles

Plus de 12 millions d’élèves reprennent le chemin de l’école aujourd’hui, ou dans la semaine. Les chiffres en Pays de la Loire et l'interview de Laurence, professeur au Lycée Notre Dame de Rezé. Plus de 278 000 élèves reprennent ce matin le chemin de l'école en Loire-Atlantique, 159 000 dans le Maine-et-Loire, 124 000 en Vendée, 106 000 en Sarthe, et 58 000 en Mayenne. Parmi les réformes qui se poursuivent : le dédoublement de classe en éducation prioritaire, après le CP … le CE1, le retour à la semaine de 4 jours, l’interdiction du portable et davantage d’évaluations. Laurence est professeur d’anglais et de français au lycée professionnel Notre Dame, à Rezé (près de Nantes). Elle enseigne l’anglais et le français de la 3ème au bac pro et elle est prof principal. Ce lundi, Laurence, rencontrée par Cécile Dauguet, vit sa 37ème rentrée.

Les enjeux de la rentrée

Pour elle, la première prise de contact est déterminante, autant pour les élèves que pour les profs

Écouter le podcast

"Les élèves arrivent, ils sont toujours un peu timides, timorés, mais néanmoins dès le premier jour on passe une heure, deux heures ou trois heures avec eux, on se rend compte tout de suite de leur caractère, et cette prise de contact va influer sur la relation qu’on va établir ensuite. Si cette première rentrée se passe bien et qu’il y a un climat de confiance qui s’installe, l’année généralement va bien se passer ; si ce jour-là on est un peu tendu ou si on sent des tensions dans la classe, souvent les tensions vont s’avérer vraies, et elles vont même s’amplifier au fur et à mesure du trimestre voire de l’année scolaire."

Si les relations évoluent au cours de l’année entre élèves et profs, la première impression laissée par les uns et les autres le jour de la rentrée reste quand même tout au long de l’année.

Écouter le podcast

"Il y a bien sûr une deuxième chance parce qu’après on va pouvoir établir une relation différente, mais ça n’empêche que la perception que les élèves vont aussi avoir de l’enseignant, elle va être déterminante. Si on donne une impression positive, automatiquement, les acquisitions vont se faire plus facilement et les apprentissages seront plus simples. Si on donne une image négative dès le premier jour, pour reconstruire ensuite une relation positive et satisfaisante c’est beaucoup plus compliqué."



Qu'est ce qu'une rentrée réussie...

Hit West a demandé à Laurence ce qu’était une rentrée réussie.

Écouter le podcast

"Je trouve qu’une rentrée est réussie quand à la fin de la journée, parce que souvent en tant que prof principale, on passe toute la journée ensemble, quand à la fin de la journée, j’ai réussi déjà à mettre un prénom sur chaque élève, que les élèves entre eux aient réussi à se repérer, et qu’ils ressortent en se disant « oh c’est déjà fini c’est super » ! Je trouve que ça c’est une première journée de rentrée réussie. Si je les vois tirer la tête, soupirer…je me dis « oh la la on en a pour trois cents jours mais comment on va faire ensemble ?! »

Souvenirs de rentrée !

Ce lundi, Laurence vit sa 37ème rentrée de manière assez sereine, bien loin du stress de sa toute première rentrée en 1982 !

Écouter le podcast

"Ma toute première année d’enseignement, je me souviens très bien je suis rentrée par l’entrée des professeurs, j’étais dans un établissement catholique, et le frère économe m’a dit, mademoiselle c’est pas là la rentrée, là c’est l’entrée des professeurs vous devez passer par un autre portail. Ca m’a déstabilisé, je me suis dit ça commence bien, si on ne me prend même pas pour un professeur ça va être compliqué. J’étais en plus face à des élèves de troisième, dont une classe où ils n’étaient que des redoublants de 16 – 17 ans. Quand je suis rentrée dans cette classe j’ai vraiment eu l’impression de rentrer dans une foire, dans une arène. Je me suis dit si c’est comme ça toute l’année, je ne vais pas faire d’autres années. Làj’avais un peu la peur au ventre et tous les jours je me disais c’est vraiment un challenge à relever. Maintenant avec l’habitude je n’ai pas cette peur au ventre, je suis toujours un peu…pas stressée mais curieuse de voir quel va être le profil des élèves, comment ils vont être, ce qu’ils attendent de moi , ce qu’ils ont envie de faire…donc maintenant c’est plutôt une curiosité qui m’habite plutôt qu’une peur."



Les premières vacances (celles de) la Toussaint auront lieu du 20 octobre au 5 novembre. Pour Noël ce sera du samedi 22 décembre au lundi 7 janvier. Les Académies de Nantes et Rennes étant en ZONE B, les vacances d'hiver se dérouleront du 9 au 25 février et celles du printemps 2019 du 6 au 23 avril 2019. Et puis fin des cours pour tout le monde le 6 juillet !

Les nouveautés de la rentrée dans l'Académie de Nantes

La Loire-Atlantique compte 73.000 collégiens. A Paimboeuf, le collège Louise-Michel se modernise. Le Département réalise un nouveau centre de connaissance et de culture (de 200 m2) et va réorganiser 415 m2 de locaux, pour un budget de 1,15 millions d’euros. Livraison en 2019. Philippe Grosvalet, le président du Département et William Marois, le Recteur de l’Académie seront sur place ce matin. Philippe Grosvalet se rendra aussi au collège Salvador-Allende, de Rezé, où le pôle technologie et la salle de musique ont été entièrement restructurés pour 550 000 €. Quant au Recteur, il sera aussi avec le président Christian Gillet, au collège Val d’Oudon, au Lion d’Angers. Un établissement précurseur en matière d’accessibilité. Dans le Maine-et-Loire, huit collèges sont adaptés à toutes les formes de handicap.

En Vendée, les collèges sont l’une des priorités des investissements du Département. Ils accueilleront plus de 35 000 jeunes en cette rentrée. A Bellevigny, au collège Antoine de St-Exupery, l’année scolaire sera marquée par la mise en service d’un nouveau théâtre de verdure (un théâtre réalisé à 100% par le Département). Aux Sables-d’Olonne, la Ville se réjouit de la création d’un Campus des métiers et des qualifications du nautisme en Pays de la Loire… avec comme pôle de référence, le Lycée Tabarly. 

La Puy du Fou Académie

Il y a quelques jours, 160 élèves ont fait aussi leur rentrée au « Puy du Fou Académie », un établissement privé, de la Petite Section à la 6ème, et qui mêle apprentissage scolaire et pratique des arts du spectacle vivant. En cette rentrée, Puy du Fou Académie ouvre son collège avec 2 classes de 6ème. La sélection a été rude : 45 candidatures sur 250 demandes d’inscription. L'établissement compte 160 enfants, répartis en 8 classes de 15 élèves pour le Primaire, et 2 classes de 20 élèves pour le collège. Chaque enfant participe, dans le cadre de son parcours scolaire, aux grands spectacles du Puy du Fou comme « Le Ballet des Sapeurs » ou encore « Le Dernier Panache », élu meilleure création mondiale en 2017.)
A Cholet, les élèves du primaire reviennent à la semaine de 4 jours, avec 3h30 de classe le matin et 2h30 l'après-midi. Un changement, qui entraîne des nouveautés concernant l'accueil périscolaire du matin et du soir. 15 des 17 écoles publiques sont concernées. Première rentrée à Cholet également des étudiants du lycée Sainte-Marie sur le campus universitaire, dans l’ancien IUT.

Rentrée présidentielle

Enfin le Président Emmanuel Macron fera sa rentrée au collège Jules Renard à Laval. Un déplacement « à l’occasion de la mise en service officielle de l’un des 2 Internats de la réussite, avec le collège Jules Ferry de Mayenne. Deux internats financés à la fois par le Département et l’Etat. »