Pays de la Loire

Le collectif Touche pas à nos îles demande l'annulation du projet d'éoliennes

12 mars 2018 à 09h51 Par Dolorès CHARLES
Le Collectif TPANI ! vient d'envoyer un communiqué pour demander l’annulation définitive de la centrale éolienne entre Noirmoutier et Yeu.

Le Collectif Touche Pas à Nos Iles se mobilise pour l’annulation définitive de la centrale éolienne entre Noirmoutier et Yeu, après l’annonce vendredi par le gouvernement du dépôt d’un amendement au Sénat visant à renégocier, voire à annuler purement et simplement les six centrales éoliennes, dont celles entre Yeu et Noirmoutier. Ce collectif demande aussi au Préfet de Vendée d’annuler l’enquête publique qui doit se tenir en avril et mai sur ce projet. Une manifestation est par ailleurs fixée au 27 avril à Noirmoutier.

Le communiqué complet

"Le Collectif TPANI se réjouit de l’annonce faite vendredi par le gouvernement du dépôt d’un amendement (PJ) au Sénat visant à renégocier ou à annuler purement et simplement les six centrales éoliennes, dont celle entre Yeu et Noirmoutier mais
reste particulièrement prudent quant aux décisions à venir.

Par ailleurs, il salue la lucidité de Nicolas Hulot dans le Figaro, le même jour : À la question « Faut-il poursuivre les projets d'éolien offshore attribués en 2011 et qui paraissent dépassés ? » Le Ministre répond : « J'hérite d'une équation complexe.
Disons-le, ces projets n'ont pas été bien "zonés", les résistances ont été peu prises en compte. Nous retournons le problème dans tous les sens, mais nous avons peu de marge de manœuvre pour faire évoluer les projets initiaux, très éloignés des
niveaux de compétitivité actuels, sans les remettre en cause. »
Dès lors, le Collectif Touche pas à nos îles ! se félicite de cette prise de conscience du gouvernement concernant les risques majeurs que représentent ces centrales éoliennes et reste résolument attaché à une annulation définitive du projet.
En conséquence, le Collectif TPANI demande au Préfet de Vendée, l’annulation de l’Enquête publique prévue au mois d’avril et mai. Cette dernière n’a plus lieu d’être dans la mesure où le gouvernement envisage soit une modification substantielle de
la centrale soit une annulation de celle-ci.

Maintenir cette procédure en l’état serait se moquer de la population à qui on demanderait de s’impliquer et de se prononcer sur un projet dont on ne connaît plus la teneur.
En outre, Le Collectif Touche pas à Nos Iles ! appelle tous les opposants à ce projet à venir manifester leur colère le 27 avril prochain à Noirmoutier. Les Vendéens viendront interpeller Nicolas Hulot et répéter que, NON, ils ne veulent en aucun cas
de cette Centrale éolienne.
Le Collectif TPANI ! va continuer à se mobiliser massivement dans les prochaines semaines afin que ce projet aberrant ne voit jamais le jour."