Actualités musicales et cinéma

Les Charrues 2018 : bilan et coups de coeur

23 juillet 2018 à 06h49 Par Dolorès CHARLES
Crédit photo : Lucas

C'est l'heure du bilan pour les Vieilles Charrues qui se sont achevées hier soir à Carhaix.

Une édition dite "colossale". Le festival des Vieilles Charrues s’est achevé hier soir à Carhaix, avec Fatboy Slim. Bilan, 280.000 entrées (payantes et autres). Il en faut 205.000 pour sécuriser les comptes. Cette édition est qualifiée de « colossale » par les patrons des Charrues, avec 54 000 personnes accueillies jeudi, et 56 000 les trois jours suivants. A l’affiche notamment de cette 27ème édition : Dépêche Mode, Gorillaz, Kigo, Coeur de Pirate, Jain, Eddy de Pretto, etc. Ecoutez les coups de cœur des festivaliers rencontrés par Lucas.

Écouter le podcast

Prochaine édition du 18 au 21 juillet 2019.
En attendant notez que vous pouvez vous prendre en photo devant les lettres du hashtag « Vieilles Charrues » : elles vont rester toute l’année sur le site.

Un souhait des organisateurs des Charrues : "ramener le temps d’installation du site de sept semaines à dix jours, et bâtir en dur des éléments (barrières, entrées, câblages…) qui pourraient être utilisés pour d’autres événements dans l’année."

[Communiqué complet]

"L’été indien touche à sa fin : une bulle hors du temps, véritable parenthèse enchantée pour plus de 280 000 festivaliers venus fouler la majestueuse prairie de Kerampuilh, parée pour l’occasion de mille couleurs chatoyantes et d’installations monumentales flamboyantes.

Avec un tel site pour écrin, rares sont les concerts qui n’ont pas laissé un souvenir impérissable à l’instar des monstres sacrés Depeche Mode et Gorillaz, du phénomène IAM, du terrible Damso ou encore de la tornade Jain. On retiendra aussi l'énergie de Lysistrata, la classe de Massive Attack ou encore le collectif bouillonnant Kokoko!. Cette année, les programmateurs avaient fait de véritables paris artistiques en programmant cet hiver Rilès sur la deuxième scène vendredi soir, Therapie Taxi, Roméo Elvis, Lomepal, Angèle… sans oublier Saro et Leska, les deux artistes du cru 2018 du Label Charrues. Paris réussis : ces artistes ont littéralement retourné le public de Kerampuilh.

Parade éléphantesque, tyrolienne, grande roue, chefs étoilés... les festivités ne s’arrêtaient pas aux scènes ! La surface du site a augmenté de 50% en deux ans, sans augmenter la jauge. De nouveaux aménagements, une décoration impressionnante, de jour comme de nuit : le site du festival n’avait jamais été aussi magnifique.

« Une édition colossale certes, mais aux pieds d’argile, commente Jérôme Tréhorel, le directeur du festival. Le modèle économique des Charrues devient une exception dans un secteur en pleine mutation entre la concentration du milieu et une concurrence grandissante. Lors de sa visite, madame la Ministre de la Culture a voulu rassurer et marquer son soutien aux Vieilles Charrues, un festival exemplaire selon ses propos »

L’équipe du festival et les 7000 bénévoles vous donnent rendez-vous l’année prochaine pour la 28e édition du festival les 18, 19, 20, 21 juillet 2019 ."

Regard sur les autres évènements du week-end

Les Shaka Ponk seront eux demain au festival de Poupet avec KO KO MO, en attendant ce soir c’est Serge Lama et Juliette. Autre ambiance.

A Vannes, la Ville va vivre au rythme du jazz cette semaine, avec l’opération « Jazz en ville » (Au total 70 concerts gratuits jusqu’à samedi.)

Le plus grand festival médiéval de France a aussi refermé ses portes hier à Dinan, c’est la fête des remparts. 100 000 personnes ont traversé le Moyen-âge depuis jeudi.

Plus de 100.000 personnes ont aussi admiré le show de la patrouille de France, hier, dans le ciel de Pornic, pour l’évènement « Les Ailes Bleues » ! Une minute de silence a été observée en hommage au colonel Arnaud Beltrame décédé dans l’attentat de Trèbes (dans l’Aude).