Pays de la Loire

Les nouveaux tarifs des TER font débat en Pays de la Loire

14 mars 2018 à 08h07 Par Dolorès CHARLES
Crédit photo : Yann Launay

Après le PS, lundi, c’est le parti écologiste, et citoyen, du Conseil régional des Pays de la Loire qui a critiqué la gamme tarifaire présentée pour augmenter à terme de 10% le trafic global des trains régionaux. Vote le 22 mars.
Après le PS c’est le parti écologiste, qui a critiqué la gamme tarifaire présentée par la présidente du Conseil régional des Pays de la Loire Christelle Morançais, lundi. Une gamme jugée "plus favorable aux voyageurs occasionnels qu’aux abonnés au train", pour concurrencer les cars « Macron », qui connaissent un réel succès. Pour le Groupe Écologiste et Citoyen, la majorité charge trop les usagers du quotidien. La majorité répond que le nouveau Forfait tutti illimité, ouvert à tous, propose des tarifs moins chers sur toutes les lignes du réseau, avec une réduction moyenne de 15%.
La nouvelle gamme tarifaire pour les TER doit être soumise au vote du Conseil régional le 22 mars.
Nouveaux tarifs TER : d’abord un service de qualité, après une tarification adaptée

« Les nouveaux tarifs vont générer de fortes hausses pour les abonnés, usagers du quotidien. Cependant cette hausse de tarification n’est associée à aucune perspective d’amélioration de l’offre. Prenons l’exemple d’un abonné Nantes-Angers. Son reste-à-charge avec la formule actuelle s’élève à 45€/mois. En 2018, il passera à 75,05€/mois, soit une augmentation de 66% pour la première année seulement. Comment justifier cette augmentation quand on connaît la qualité très moyenne du service actuellement ? », interroge Lucie ETONNO, conseillère régionale en charge des transports. « Annoncer des augmentations tarifaires alors que la grogne monte de plus en plus dans la région face à la multiplication des retards et dysfonctionnements est anachronique ».

Le Groupe Écologiste et Citoyen demande que le Conseil régional et la SNCF prennent de la hauteur et agissent pour la défense d’un service public régional ferroviaire de qualité (fréquence des trains, confort, ponctualité, information voyageurs sur les tarifs et conditions de voyage…). L’objectif doit être avant tout d’inciter à prendre le train plutôt que la voiture pour des enjeux de climat et de qualité de l’air. Pour attirer de nouveaux voyageurs, la tarification doit être raisonnable et plus attractive que ce que coûterait un voyage équivalent en voiture. Par ailleurs, ce moyen de transport doit être accessible à toutes et tous. Une tarification sociale, en fonction du revenu, aurait été plus juste que des augmentations tous azimuts."

La réponse de la majorité régionale

En réponse à l’opposition régionale socialiste au sujet de la nouvelle gamme tarifaire qui sera votée par le conseil régional le 22 mars prochain, Roch Brancour, vice –président de la Région des Pays  de la Loire en charge de la commission transports, mobilités et infrastructures, précise :  
« Réduire la nouvelle gamme tarifaire TER à une augmentation de tarifs pour les abonnés est une vision déformée et tronquée de la réalité. Nous avons travaillé à une refonte des tarifs avec une priorité : proposer des prix TER plus attractifs donc moins chers au plus grand nombre de Ligériens possible, occasionnels et abonnés. Pour rappel près de 45 000 voyages sont comptabilisés par jour sur notre réseau TER en Pays de la Loire. Et on compte environ 16 000 abonnés. L’objectif est bien de faire progresser le trafic de 10% à horizon 2021 ».
Cette nouvelle gamme tarifaire, ce sont d’abord des offres moins chères pour la très grande majorité des Ligériens :
‐ pour reconquérir les voyageurs occasionnels. « Nous avons perdu 15% de trafic sur les occasionnels entre 2013 et 2016. C’est pourquoi nous proposons dès le mois d’avril de nouvelles Cartes de réduction moins chères : à 30€ au lieu de 65€ pour les 26 ans et plus  (mezzo), et à 20€ au lieu de 25€  pour les moins de 26 ans (mezzo ‐26). Ces cartes permettent de bénéficier de 50% de réduction sur tous les trajets. ET nous lançons un nouveau tarif 100% digital « ecco » : des prix réduits et ronds plafonnés à 20€, offrant une réduction moyenne de 25%. »
‐  pour récompenser et encourager la fidélité des abonnés, nous lançons un nouveau Forfait tutti illimité  sans engagement de durée, et ouvert à tous. Le voyageur peut y souscrire librement pour la durée de son choix.   
o Pour les abonnés mensuels, Tutti illimité sans engagement propose en 2018 des tarifs moins chers sur toutes les lignes du réseau régional, avec une réduction moyenne de 15%  (de 2,30€ à 25,40€ de réduction selon les lignes) :
 
Les abonnés mensuels qui ne souhaiteraient pas passer au forfait tutti illimité, pourront rester sur un forfait mensuel mais se verront appliquer une hausse plafonnée à 7€ par mois, soit 3,5€ pour les bénéficiaires de la prime‐employeur.
« Cette hausse était nécessaire pour des tarifs plus justes pour tous et pour pérenniser le réseau ferroviaire régional. Je rappelle qu’en Pays de la Loire une étude de l’Arafer a démontré que le prix au kilomètre d’un abonné était le moins cher de France : 2,7 ct€ du km contre 4,1 ct€ du km en moyenne pour les autres régions. Après la réévaluation des tarifs des abonnés, ce prix sera porté à 3,1ct€ du km ; un prix qui reste largement favorable aux abonnés ligériens. » précise Roch Brancour.
o Pour les abonnés annuels, le forfait illimité propose l’équivalent de 2 mois de gratuité sur une année au lieu de 1,5 actuellement, ce qui va leur permettre de bénéficier de réductions sur les lignes de longue distance en 2018, c’est le cas pour :
‐ Angers–Le Mans : ‐ 2€ par mois
‐ Nantes – Le Croisic : ‐ 1,70€ par mois
‐ Nantes – Saint‐Gilles : ‐1,30€ par mois
‐ Le Mans‐Laval : ‐1,50€ par mois
‐ Nantes‐La Roche‐sur‐Yon : ‐0,60€ par mois
‐ Nantes‐Angers : ‐1,40€ par mois
‐ Le Mans‐Laval : ‐1,50€ par mois
Pour les autres, l’augmentation sera modérée comme pour Angers‐Cholet ou Nantes –Pornic qui vont augmenter de 1€ / mois. En plus de tarifs attractifs, le forfait illimité est assorti d’un nouveau bouquet de services Ecomotiv :  
‐ inscription en ligne, avec un envoi du coupon à domicile et le voyageur peut bénéficier d’un
bouquet services associé
‐ des coupons de réduction chez les commerçants
‐ une remise de 20% en cas de retards ou suppression de plus de 8 trains dans le mois
« Avec cette nouvelle gamme tarifaire nous répondons aussi aux besoins de mobilité de tous les jeunes
Ligériens avec un nouvel abonnement sans condition de statut : le  forfait tutti ‐26. »
La suppression du 1€ : pour des tarifs plus justes
« Nous avons également  fait le choix de supprimer la subvention régionale du 1 € créée en 2012 pour le trajet domicile travail. C’est la suppression d’un tarif à la fois injuste et inefficace. Injuste car il ne profite qu’à 1 500 abonnés et inefficace car depuis sa création, il n’a provoqué aucun effet levier puisque le nombre d’abonnés TER a stagné en 2013 et même diminué en 2014. Et nous avons choisi d’accompagner ces abonnés, en 2018 : ils bénéficieront d’un 3ème mois gratuit grâce au Forfait tutti illimité. »
« Alors que la gauche veut faire croire que cette nouvelle offre constitue une double peine, nous affirmons qu’il s’agit en réalité d’une double opportunité : + de réductions et + de services pour un maximum de Ligériens », conclut Roch Brancour.