NDDL : la Préfète en appelle à la légalité, carnaval de nuit annulé

Alexis Bédu
13 avril 2018
Par Dolorès CHARLES
Après l’évacuation de 29 squats sur la ZAD, la Préfète de Loire-Atlantique précise que le dispositif de gendarmerie resterait en place pour sécuriser le déblaiement (en cours), garantir la libre-circulation et empêcher toute réoccupation illégale du site.

La fin des opérations à Notre Dame des Landes. Après l’évacuation de 29 squats sur la ZAD depuis lundi, la Préfète de Loire-Atlantique précise ce matin que le dispositif de gendarmerie resterait en place pour sécuriser le déblaiement (en cours), et garantir la libre-circulation sur les départementales RD 81 (Vigneux-Fay) et 281, dont la réouverture est très attendue… Les forces de l’ordre vont aussi empêcher toute réoccupation illégale du site. « Une nouvelle phase s’ouvre, » selon Nicole Klein. La Préfète de la région des PDL invite toutes personnes (même celles expulsées cette semaine) à déclarer leur projet agricole d’ici le 23 avril, via un simple formulaire. Le comité de pilotage instruira ensuite les dossiers déposés.

La Préfète Nicole Klein était assignée par un habitant de la ferme des « 100 noms » détruite lundi, et qui n'a jamais pu bénéficier d'une procédure contradictoire alors qu’il s’est fait connaître des propriétaires de la parcelle et auprès des autorités… La décision judiciaire sera rendue aujourd’hui. Interrogé hier sur TF1, le président Emmanuel Macron a affirmé que l’ordre républicain serait rétabli. Pour le chef de l’Etat : « tout ce qui est évacuable a été évacué. »

Deux individus interpellés sur la ZAD

Dès l’aube, les policiers ont mené une opération sur la ZAD, dans le cadre des violences commises contre les forces de l’ordre, et après le tir de fusée visant l’hélicoptère de la Gendarmerie mardi. Deux individus ont été interpellés selon le parquet général de Rennes, et ont été placée en garde à vue. Une perquisition a été menée au lieu-dit « La Gréé. »

L'Hôtel de région vandalité, et le Carnaval de nuit reporté

Cette nuit, l’Hôtel de Région a été attaqué sur l’île de Nantes, par des individus cagoulés se revendiquant de la ZAD. "Une violence insupportable" pour la présidente de région Christelle Morançais.

Demain, alors qu’une manifestation des zadistes est annoncée dans le centre-ville (rdv à 16H30 place du Cirque), il a été décidé de reporter le Carnaval de nuit, qui devait se dérouler (avec Hit West). La manifestation aura lieu à une date ultérieure (décision des carnavaliers ce soir).

Le communiqué de NEMO

"Plusieurs manifestations sont prévues à Nantes samedi après-midi. Dans ces conditions, il semble difficile d'effectuer les préparatifs indispensables au Carnaval, comme d'assurer son déroulement dans les conditions d'absolue sécurité auxquels ses organisateurs sont attachés. Aussi, l’association NEMO par la voix de son Président et après avis auprès des services de la Préfecture et des services de la Ville de Nantes, a décidé de reporter le défilé du carnaval de nuit prévu ce samedi soir
14 avril. C’est évidemment une déception pour les carnavaliers. En effet ceux-ci, depuis le mois de septembre, à travers des milliers d’heures de bénévolat, préparent pour les Nantaises et les Nantais un Carnaval haut en couleurs. La tristesse sera donc au rendez-vous dans la grande famille des carnavaliers ce samedi soir.
Mais vendredi soir, lors de la soirée privée d’illumination des chars, les carnavaliers décideront de la nouvelle date du carnaval 2018. Pas question d’annuler le carnaval, nous le reportons pour le tenir dans les meilleures conditions."