Bretagne

Pour que la Bretagne ait son emoji !

27 juin 2018 à 07h20 Par Alexandra BRUNOIS

Pour que la Bretagne ait son emoji ! Le collectif breton qui a créé le .bzh vient de lancer une pétition pour que le Gwenn ha du devienne un emoji… ces émoticônes en couleur représentants des sourires, objets et drapeaux avec lesquels vous communiquez par SMS, sur internet et les réseaux sociaux.

Un dossier va être déposé au Consortium Unicode, l’entité qui étudie et valide les propositions de nouveaux pictogrammes. Pour l’instant la pétition a recueilli près de 3 500 signatures. Objectif : 20 mille ! L’an dernier, un dossier avait déjà été déposé… sans succès !

Pour que la Bretagne ait enfin son emoji ! : le texte de la pétition

"Je soutiens le projet d’un emoji utilisant le drapeau breton (Gwenn ha du) en signant cette pétition.

Bretons ou amoureux de la Bretagne, nous demandons à Google, Apple, Facebook, Samsung, Microsoft, IBM et Twitter de soutenir la candidature de l’emoji drapeau breton auprès du consortium Unicode.

1.parce que la Bretagne doit pouvoir affirmer son identité en ligne. La Bretagne est championne en terme de mise en avant de son identité. Elle est, de loin, la première région en terme de fierté régionale (Etude NewCorp Conseil 2014).
Le Gwenn Ha Du apparaît désormais sur chaque plaque d’immatriculation bretonne, flotte aux frontons des collectivités et des entreprises, et s’affiche sur les packagings de produits bretons comme à quasiment chaque grand événement culturel ou sportif dans le monde.

2.parce que d’autres territoires ont déjà leur emoji. 12 territoires en France l’ont comme, par exemple, la Martinique 🇲🇶, Saint Pierre et Miquelon 🇵🇲, les Terres Australes Françaises 🇹🇫. Nos voisins britanniques (Pays de Galles 🏴󠁧󠁢󠁷󠁬󠁳󠁿, Ecosse 🏴󠁧󠁢󠁳󠁣󠁴󠁿 et Angleterre 🏴󠁧󠁢󠁥󠁮󠁧󠁿) les ont obtenus en 2016.

3.parce que le code du drapeau breton existe déjà. Il suffit de l’adopter. Les plateformes comme Google, Facebook, Apple, Samsung ou Twitter peuvent déjà encoder le drapeau si elles le souhaitent. Si elles attendent la recommandation d’Unicode, elles font cependant régulièrement des exceptions (le drapeau du Texas est par exemple disponible sur Whatsapp)."