Rendez-le nous : l'écrin du coeur d'Anne de Bretagne volé à Nantes

Charlotte David
16 avril 2018
Par Fabien GONZALES / Dolorès CHARLES
Vol inestimable au musée Dobrée de Nantes ce week-end, l'écrin du cœur d'Anne de Bretagne a été dérobé. Choqué, le comité Anne de Bretagne offre la possibilité au voleurs de rendre l’écrin en toute confidentialité, via ce mail : annedebretagne2014@free.fr

Nantes a le coeur brisé. Retour ce matin sur ce vol très important au musée Dobrée. Des cambrioleurs ont réussi à faire main basse ce week-end sur le reliquaire du cœur d’Anne de Bretagne, ainsi que d’autres objets précieux comme une statue ou des pièces médiévales. Trois éléments, qui faisaient partie de l'exposition "Voyage dans les collections" présentée jusqu'au 30 septembre. Ce reliquaire, outre sa valeur monétaire, a surtout une valeur historique pour la ville. Fabien Gonzalez.

Écouter le podcast

"Ce que l’on sait, c’est que le vol a été commis dans la nuit de vendredi à samedi… dans une partie du musée Dobrée pourtant sécurisée…malgré l’alarme, les voleurs sont donc repartis avec cet objet funéraire du 16ème siècle…la pièce majeure du musée… une boite en forme de cœur, d’une quinzaine de centimètres, surmontée d’une couronne et conservée à Nantes depuis 1886…La duchesse Anne de Bretagne avait souhaité que son cœur repose dans sa ville natale, pour montrer son attachement à Nantes…ce qui avait conduit à la fabrication de cet écrin en 1514.
Un symbole historique…une importance sentimentale particulière… ce sont les mots utilisés par le président du conseil départemental ou encore la maire de Nantes
La crainte désormais c’est l’avenir du cœur d’Anne de Bretagne… la directrice du musée Dobrée a lancé un appel que l’objet en or ne soit pas tout simplement fondu… ce serait, selon elle, commettre l’irréparable."

Une plainte a été déposée par le département de Loire Atlantique. Le musée Dobrée pourrait rester fermer durant toute cette semaine, pour les besoins de l’enquête

Philippe Grosvalet, président du Département de Loire-Atlantique, "condamne fermement ces actes et espère que les pièces dérobées pourront être retrouvées le plus rapidement possible : « Les cambrioleurs s’en sont pris à notre patrimoine commun et notamment à une pièce d’une valeur inestimable. Bien plus qu’un symbole, l’écrin du coeur d’Anne de Bretagne appartient à notre Histoire. La reine Anne, duchesse de Bretagne, avait souhaité que son coeur soit inhumé auprès de ses parents. Sauvé de la fonte après la Révolution, il est conservé au musée Dobrée depuis 1886. »

Indigné aussi la maire de Nantes, Johanna Rolland. « J'ai appris avec beaucoup d'indignation le vol du reliquaire qui abritait le coeur d'Anne de Bretagne. Ce magnifique objet, chef d’oeuvre de l'orfèvrerie du début du 16ème siècle, possède naturellement une très grande valeur patrimoniale. Il revêt également, pour l'ensemble des
Nantaises et des Nantais, une importance sentimentale particulière, liée à la personnalité d'Anne de Bretagne et à l'empreinte qu'elle a laissée dans l'histoire de Nantes, comme en avait notamment témoigné le très grand succès de l'exposition que lui avait consacrée le Château des Ducs de Nantes en 2007. Je souhaite donc que cet objet, précieux et fragile, soit retrouvé dans les plus brefs délais ».

Rendez-le nous ... discrètement !

Ce dimanche soir, le Comité Anne de Bretagne se propose comme médiateur pour organiser la restitution. Le comité lance un appel aux voleurs, et leur offre la possibilité de rendre l’écrin en toute confidentialité. Le contact peut se faire par mail : annedebretagne2014@free.fr Une initiative soutenue par le Département.

Leur communiqué complet :

"L’annonce du vol du reliquaire du cœur d’Anne de Bretagne au Musée Dobrée de Nantes a été un choc pour les membres du Comité Anne de Bretagne (1). Véritable trésor national pour l’ensemble des Bretons, cet écrin va sans doute disparaitre à tout jamais à moins qu’un appel public ne soit fait en direction des voleurs pour qu’ils le rendent . C’est un magnifique objet symbolisant une part importante de notre histoire qui est maintenant en grand danger de destruction. Nous appelons les différentes institutions bretonnes à réagir en commun pour éviter cette catastrophe.

Par ailleurs, afin d’offrir une possibilité de restitution, le Comité Anne de Bretagne se propose comme médiateur confidentiel entre les deux parties. Le contact peut se faire par l’adresse e-mail suivante: annedebretagne2014@free.fr

Ce vol souligne aussi et très malheureusement la triste situation du Musée Dobrée, propriété du département de Loire-Atlantique, fermé depuis 2011, depuis 6 ans donc, et dont les travaux de rénovation ne commenceront qu’en 2019 pour une ré-ouverture programmée en 2021. Cet évènement met aussi en lumière l’absence de présentation publique cohérente et logique de l’histoire de la Bretagne à Nantes.

Par ailleurs, le Comité Anne de Bretagne ne peut que déplorer la manière de communiquer sur ce vol du président du département de Loire-Atlantique et du maire de Nantes qui gomment tout rapport avec la Bretagne et son histoire, un nouvel effet pervers de la  partition du territoire breton."