Actualités régionales

Route du Rhum : Jérémie Beyou va tester son Imoca Charal

09 octobre 2018 à 08h15 Par Alexandra BRUNOIS

A J-26 du départ de la Route du Rhum, les skippers peaufinent leur préparation… C’est un peu plus que peaufiner pour le breton Jérémie Beyou qui n’a mis à l’eau son Imoca Charal que fin août…

Un monocoque nouvelle génération de 18 mètres avec des foils immenses... Jérémie Beyou avec Katell Lagré

Écouter le podcast
"Les foils sont très importants, très larges... Ils donnent des allures un petit peu de libellule à mon bateau. Voilé c'est un bateau qui est conu, imaginé pour être le plus rapide autour du monde sur le prochain vendée Globe. La Route du RHum sera un galop d'essai. Néanmois, c'est une course importante pour nous. C'est quasiment un des premiers monocoques volants. On a l'habitude maintenant de voir des multis voler mais sur un monocoque c'est plus complexe, on n'a pas cette largeur que nous permet de créer la stabilité. On voit que le bateau a un potentiel phénoménal et maintenant qu'il faut trouver les points d'équilibre qui permettent à un slitaire de naviguer en volant le plus longtemps possible sans que ça soit trop casse-figure".

Il y aura 124 bateaux au départ à Saint-Malo le 4 novembre prochain. Ca va être un joyeux bordel au large de la pointe du Grouin… Mais, la direction de course a organisé un peu les choses : les Ultime, les Multi50 et les Rhum Multi seront alignés au nord du bateau comité. Les Imoca, les Class40 et les Rhum Mono au sud …
Donc un joyeux bordel, organisé … confirme Jérémie Beyou … qui prendra le départ sur le monocoque Charal …
C’était dans Kop West avec Katell Lagré …

Écouter le podcast
"C'est un joyeux bordel organisé... Depuis pas mal d'éditions quand même, la direction de course avec qui on échange régulièrement essaie effectivement de faire les choses au mieux. Alors oui c'est organiser la flotte de concurrents mais c'est aussi organisé les spectateurs qui seront comme d'habitude très nombreux, ça c'est vraiment génial. On est aussi chez Charal focalisé sur le départ, sur les petits détails, les sorties d'écluse, parce que les conditions de sortie de Manche sont forcément pas évidentes, y a souvent quelques concurrents, des bateaux spectateurs et des bateaux et cargos de pêcheurs... donc il faut une vigilance extrême avant de s'extirper de cette zone-là. Effectivement concentration maximale dans les 1ères heures et une ou deux premières journées de course".

Départ 4 novembre à 14h02 au large de la pointe du Grouin comme d’habitude !
Le record : Loïck Peyron sur le Maxi Banque Populaire XII en 7 jours 15 heures 8 minutes et 32 secondes…

Retrouvez le dossier spécial Route du Rhum chez notre partenaire Ouest France.